Impacts du casier judiciaireImpacts du casier judiciaireImpacts du casier judiciaire
Shomba Lomami, criminologue
Courriel
(Lundi - Vendredi)
Québec, Canada

Impacts généraux

Criminalité des minorités visibles

Mieux comprendre et prévenir la criminalité des minorités visibles au Canada : Cas des Noirs. Réalités et Controverses.

Décisions policières sous la LSJPA

L’influence du sexe et de l’apparence ethnique.

Protection en emploi des personnes judiciarisées

Protection en emploi des personnes ayant un casier judiciaire : Ontario et Québec.

L’article 18.2 de la Charte :

Nécessité d’une réforme ?

www.impactscasier.info

Impacts généraux du casier judiciaire

Nous désignons par impacts généraux du casier judiciaire les impacts qui s’appliquent à toutes les personnes qui vivent sur le territoire canadien. Peu importe le statut de la personne, si elle possède un casier judiciaire, elle sera soumise aux mêmes conséquences. Cette précision est importante, car certains immigrants et étrangers qui ont un casier judiciaire et avec lesquels nous nous sommes entretenus le considèrent comme un sujet tabou, ils ne veulent pas en parler.

Les immigrants et étrangers qui vivent renfermés sur eux-mêmes, subissent de plein fouet les conséquences du casier judiciaire et pensent que c’est à cause de leur statut d’immigrant ou d’étranger que leur vie est détruite. Nous nous employons à rassurer nos interlocuteurs que personne n’est à l’abri des conséquences dévastatrices d’un casier judiciaire.

Plusieurs institutions contribuent de diverses manières a la démystification du casier judiciaire et de ces impacts.

Au Quebec, le Comité consultatif clientèle judiciarisée adulte (CCCJA), l’Association des services de réhabilitation sociale du Québec (ASRSQ) et la Société de criminologie du Québec (SCQ) sont quelques-unes des sociétés savantes québécoises. Le CCCJA, l’ASRSQ et la SCQ sont au sommet de la pyramide de production du savoir utilisé pour sensibiliser la population contre les impacts négatifs d’un casier judiciaire au Québec. Nous sommes convaincus que ces institutions effectuent correctement leur mission, mais qu’elles ne peuvent, notamment faute de moyens et de personnel suffisant, sensibiliser efficacement tout le monde contre les répercussions d’un casier judiciaire à travers le Québec. Notre rôle est de contribuer à vulgariser davantage le savoir produit par ces sociétés savantes.

Lors de nos interventions, nous abordons diverses problématiques rencontrées par les personnes judiciarisées notamment au niveau : de l’emploi ; de l’obtention d’un logement ; d’un stage ou de l’exercice d’une activité bénévole ; de l’admission à un ordre professionnel ; de la souscription à une assurance ; de voyage à l’étranger ; du processus de parrainage d’un membre de famille ou d’adoption et des sanctions encourues en cas de récidive.

Nous présentons à chacune de nos rencontres les ressources utiles et indispensables à la clientèle qui possède un casier judiciaire et nous encourageons cette dernière à les utiliser. Les services offerts par ces ressources sont confidentiels et très importants pour la clientèle judiciarisée détentrice d’un casier judiciaire (prévention tertiaire.) Nos présentations ciblent aussi les personnes non judiciarisées mais à risque de le devenir, les personnes nouvellement arrivées, en situation de précarité avérées ou présumées, notamment les personnes sans emplois, les étudiants étrangers (prévention secondaire.) Comme les impacts généraux d’un casier judiciaire n’épargnent personne, nous pouvons, à la demande des personnes intéressées, sensibiliser d’autres groupes des personnes qui ne sont ni immigrants, ni étrangers (Prévention primaire.)